« Frêche et les Royales palinodies | Accueil | Avis à la population »

lundi 22 janvier 2007

Commentaires

Gillou

Mon cher you2, je suis en train de regarder "Ripostes", c'est comme toujours, Arlette Laguiller ramene tout à son combat contre le capitalisme patronal. Chevenement est toujours aussi rétrograde droit dans ses convictions qu'ils modifient en fonction du vent (toujours fervant du non) et un peu à côté de la plaque. Marine Le Pen toujours égale à elle même, mais avec un lissage des arguments. Mais je vous conseille de prendre un peu de temps pour le regarder sur France 5 en vidéo. Comment peut t'on accorder du crédit à ces politiques.

you2

@ Gillou

Hello Gillou !

Je me faisais cette même réflexion que vous. Comment peut on accorder du crédit à ces politiques ?

J'ai visionné ce débat et ce que vous dites est vrai. Marine le Pen, égale à elle-même, avec un lissage des arguments (pas folle, la guêpe...), Chevénement,complètement à côté de la plaque, et Arlette, j'aimerais bien avoir son job, car vivre à raconter n'importe quoi, tout en étant rémunéré, c'est pas mal (sur une aussi longue durée, en plus...). Son discours est plus qu'obsolète !!!

Gillou

@ you2, oui c'est revenu hier, surement dans l'après midi, car avant de partir j'ai tapé sur la table quand la hot line n'a pas trouver cette panne et qu'il me renvoyait vers la cellule expert mais pas avant vendredi.
Soignez vous bien (Pascal aussi), surtout que le froid revient.

edouard

Aujourd"hui mardi 23 janvier 2006 11h51 Ségolène Royal n'a pas encore fait une boulette - prions le seigneur
quoique que son interview sur europe 1 ce matin vaut son pesant de cacahuètes

http://www.europe1.fr/informations/chronique/5/l-interview-de-jean-pierre-elkabbach.html

you2

@ Gillou

Le vrai problème reste le chômage, mais que ce soient les hommes politiques ou les journalistes, si vous voulez mon avis, ils s'en fichent !

Ils nous font croire que non, mais c'est le cas. Ils agiraient un peu plus, si cela leur tenait plus à coeur.

Pour les médias, remarquez, c'est pas mal "d'entretenir" cette situation, car qui regarde le plus la TV ? Les chômeurs ou les retraités...

La radio, même un commercial peut l'écouter, en conduisant. Pour ceux qui vont ou rentrent de leur boulot, c'est également plus simple d'écouter la radio, que de regarder la TV, en roulant...

Idem pour les blogs, la presse, etc. Quand on bosse, on a moins le temps.

Quant aux hommes politiques, qu'est ce que le chômage peut changer à leur train de vie ? Qu'il y ait 5 millions de chômeurs ou moins, ils s'en moquent, comme de leur première chemise....

Nous, chômeurs, vu notre nombre, pourrions très bien plomber les élections...

Il suffit que nous votions blanc..

Il faut savoir que nous nous passons le mot, en tout cas...

A+

you2

@ Gillou

Merci beaucoup Gillou !

Oui, et en effet, le froid revient. Aujourd'hui, c'est très venteux et la neige s'annonce.
A+

Gillou

Oui you2, notre chère Arlette qui a travaillé pendant des années dans une banque et qui a pu bénéficié de tous les avantages du capitalisme et qui crache dessus.
On ne reglera le problème du chômage qu'en relançant la consommation, et cela ne se fera pas en claquant des doigts, ce sera un combat de longue haleine. Quand j'ai vu ce qui c'est passé avant les fêtes de Noël (l'affluence dans les magasins), je ne pense pas que cela soit en augmentant charges et impôts. C'est une relance forte de l'économie qu'il nous faut.

you2

@ A TOUS LES JOURNALISTES

MESSIEURS LES JOURNALISTES,

Pouvez vous comprendre (Pascal, Pabrantes, Lancelot, et tous les autres chômeurs de ce blog me comprendront, quant à eux), que vous nous faites beaucoup de mal, à nous tous chômeurs, quand vous racontez sur les antennes qu'il y a mille et mille offres d'emplois à pourvoir, qui ne sont pas pourvues, quand vous laissez sous entendre, que les chômeurs profitent des allocations assedic et vivent comme des rois, avec, quand vous laissez croire que le chômeur est avant tout, un FAINEANT !

Connaissez vous la durée des allocations assedic ? NON !

Connaissez vous leur montant ? NON !

Vous en êtes encore à croire que nous percevons jusqu'à 80 à 90 % de notre salaire.

Savez vous qu'au bout de 2 ans, nous sommes au RMI, comme moi, aujourd'hui, comme Pascal, sûrement.

Le marché n'est pas porteur, la conjoncture difficile et vous ne nous aidez pas, nous chômeurs, en colportant de telles inexactitudes, en ne vérifiant pas l'information, en n'abordant pas les sujets de fond.

Ce n'est pas vous, qui, ensuite, allez en entretien et qui entendez que nous nous la serions coulés douce, pendant 2 ans de chômage, vu le nombre INCROYABLE d'offres qui se présentent (et oui, les recruteurs entendent cela, soit à la radio, soit à la TV !).

Vous êtes des irresponsables et n'avez aucune conscience de rien et vous vous en fichez !

Le chômage, cela ne vous concerne pas ou ne vous concernera jamais !

Vous, vous pouvez travailler à la fois à la TV, à la radio, écrire dans la presse, faire le clown dans les émissions de variété et de divertissements, ou tout en même temps !

Vous colportez la propagande gouvernementale, car vous n'êtes sûrement pas assez courageux, pour dire à un homme politique qu'il a tort, quand il a tort.

Vous y voyez votre propre intérêt, vous pensez à votre place. C'est important pour vous d'être bien avec tous les hommes politiques, finalement, pour ne pas vous faire mettre au placard après les élections...

Finalement, vous êtes des êtres humains avec leurs défauts et leurs qualités, mais surtout leurs défauts, dont un important, vous faites passer votre égo avant tout. Le métier de journaliste passe en second et c'est regrettable.

Vous avez le pouvoir de nuire, mais nous aussi, chômeurs, nous pouvons l'avoir.

C'est facile pour nous de voter blanc aux élections à venir et de plomber les élections, d'une certaine manière.

Nous nous passons le mot, en tout cas.

Cela doit bien vous arranger, qu'il y ait tant de chômeurs. Cela vous permet d'avoir un public. Car qui peut regarder la TV, à part les chômeurs et les retraités. Les actifs travaillent et écoutent d'ailleurs plus la radio, le matin en venant au travail, et le soir, en repartant chez-eux.

Vous ne faites jamais d'émisssions sur les chômeurs, le chômage des cadres, etc.

Mais bon, je m'use la santé à m'adresser à vous, car vous vous en fichez complètement, du public, des chômeurs, de tout ce qui ne fait pas partie de votre monde à Paris Intramuros, du monde du spectacle, des médias et du show biz !

Bien à vous.

Fred

Bonjour

La ou le fred qui a écrit les mots que vous citez, ce n'est pas moi, c'est quelqu'un d'autre :).

Même si je suis assez d'accord avec ces mots. C'est triste pour ceux qui restent je trouve. Lui il attendait la mort depuis longtemps il paraît. Il ne devait pas être triste pour lui mais pour ceux qui souffrent encore.

Je comprends ce vide dont vous parlez Pascal L. Ce vide que nous ressentons quand nous sentons qu'une grande part d'amour s'en va.
Je regardais un peu les reportages sur le net hier soir, je ressentais des pincements au coeur et des larmes monter devant cette bonté. Et surtout devant la misère, non réglée. En France, dans le reste du monde aussi.
350 000 logements vides estimés à Barcelone, 3,1 millions dans tout le pays. Le gouvernement central s'attache à travailler sur une loi "obligeant" à les mettre sur le marché, ayant pour but de lutter contre la spéculation: c'est difficile de trouver une définition d'un logement non mis sur le marché qualifié de spéculatif, comment l'ecrire, sur quoi se baser?
Cette loi serait une nouveauté dans le monde, d'où la difficulté à "l'accoucher".
A Barcelone ils envisagent d'augmenter à 9 euros par jour les amendes pour logements vides non mis en locations..à voir. Les prix locatifs et à la vente ici sont prohibitifs.

You, ça va mieux la santé ? Des nouvelles de l'entretien que vous devez avoir ?

Pascal L.

Bonjour à tous ! Et gare à vous, aujourd'hui non seulement il fait froid, mais il y a dehors un vent à décorner les Hollande ! (Bonne guérison à You2 !)

Je suis en train d'écouter l'interview de Ségolène Royal par Elkabbach et c'est... aussi pitoyable que d'habitude. Elkabbach n'a eu aucun mal à mettre Ségo face à son absence totale de réponses dès que l'on aborde un sujet un peu concret. Mieux, il n'a pas eu besoin de vraiment la "chercher" pour qu'apparaisse rapidement, une nouvelle fois, son unique aptitude qui est celle de "faire du vent", en lui parlant de la fermeture des centrales nucléaires...

'faut fermer les centrales, 'faut plus que les maris cognent leur femme, 'faut s'occuper des pauvres... Rien de concret, mais du "y'a qu'à faut qu'on" à tout va, pendant plus d'un quart d'heure. Et dès qu'on essaie d'approfondir un tout petit peu n'importe quel point, ce n'est pas elle mais le Gouvernement qui devra "étudier" la question... Pourtant on sait ce que ça veut dire quand un Gouvernement socialiste étudie une question ! C'est exactement comme quand Sarkozy affirme qu'un problème est réglé !!!

... et çà veut être Président(e)...

23 janvier 2007, et pour l'instant je ne vote toujours pour personne.

Pascal L.

En-dehors de çà, j'ai raté un bout d'iMatin donc je vais regarder la rediff. de 12h45. Je suis heureux que le problème crucial (à mon avis) de la France, à savoir l'emploi, ait enfin été abordé ! Dommage que cela ait été avec Monsieur Ayraut, Chef du groupe PS à l'Assemblée Nationale. Le seul homme de France qui connaisse si bien le non-programme de Ségolène... alors même qu'il ne la voit jamais !!! Vraiment, ils sont trop forts au P.S. !

Pierre M.F.

Bonjour les B&B !

@You2, à propos des journalistes et du chômage. On ne peut pas savoir ce que c'est que de souffrir si on ne l'a pas vécu soi-même. (clin d'oeil à ne pas prendre au 1er degré : Sarko a dit ça dans son discours d'investiture, mais je ne pense pas qu'il ait connu le chômage)

@Gilbert et You2, à propos de la mort : mon père était très croyant, moi pas. Quand il est mort, j'étais relativement jeune (26 ans). Il était angoissé de mourir, même s'il était croyant. Tout croyant a des phases de doute. Et puis, même si on meurt on a peur de perdre ceux qu'on aime, même si on voit quelqu'un de croyant et qu'on aime mourir, on a peur de le perdre. Ceci dit, c'est peut-être aussi une question de mentalité, "d'inconscient collectif". Au Kunstmuseum de Bern, il y a une exposition sur la mort, "six feet under". Il y a des cercueils colorés et en forme d'animaux, d'objets que le défunt a aimé. Dans des cultures africaines.

Bonne journée !

edouard

une petite chanson pour vous détendre

Ségossine, c'est ma cousine
Ségossine, on est voisine
Quand je m'en vais voir ma grand-mère
Qui habite au bord de la mer
Je retrouve ma Ségossine
Qui m'emmène au bout de la terre
Ségossine, c'est ma cousine
Ségossine, eh là cousine !
Marie-qui-louche m'amuse beaucoup
Ensemble on fait les quatre cents coups
Ségossine, tu nous rends fous

Gillou

@ Pascal, vous m'avez donné envie d'écouter l'interview d'Europe 1. Et je n'ai pas été déçu, dès que la question était précise, pouf... elle tape en touche. Sur le nucléaire Chevenement(que j'ai entendu à Ripostes) est pour conserver toutes nos centrales et Ségolène passe la main au gouvernement pour ne pas facher Nicolas Hulot.

Toreador

@ Edouard. Tiens c'est marrant, cette anecdote m'avait également marqué !

Pour ma part, je pense que la loi sur le logement opposable est une connerie qui va être figée par la mort de l'Abbé.

http://www.toreador.fr/2007/01/22/banderille-n%c2%b045-le-testament-dun-don-quichotte/

you2

@ Pierre MF

Hello Pierre et merci pour votre post !
A+

Pascal L.

Ben oui Gillou ! Moi en tout cas, plus j'écoute Ségolène Royal, grande Impératrice des âneries devant l'Eternel, plus je pense à la blague (ratée) de Patrick Timsit sur les trisomiques : dans Ségolène Royal, tout est bon sauf la tête.

Le plus triste, c'est que personne, dans la classe journalistique, n'ose vraiment aborder "ce" problème. Bien que bousculée depuis ce matin suite à la dernière débilité qu'elle a sortie à-propos du Québec, Ségolène a été jusqu'à dire plus tard dans la journée qu'elle avait déjà expliqué sa pensée et qu'elle refusait de revenir sur ce qu'elle avait dit, à savoir... rien ! C'est tout le problème quand on dit une grosse connerie et qu'on veut, comme tout idiot qui se respecte, prendre absolument position sur n'importe quel sujet, même et surtout lorsqu'on n'y entend rien : soit on a le courage d'assumer sa bêtise, soit on passe pour un(e) abruti(e). Et comme d'habitude, le comportement de Ségo depuis de matin ne fait qu'enfoncer le clou : même le chef du Groupe PS à l'Assemblée en était réduit, sur iTélé, à sous-entendre qu'il s'agissait d'une énième et odieuse tentative de manipulation et de déstabilisation, Ségo étant une victime, car elle serait selon lui la seule candidate susceptible de redresser la France !!!

Au PS, personne n'a seulement les c... de remettre en cause le concept très fumeux (et très Ségolien) des débats participatifs ! ... Un débat participatif étant une sorte de rassemblement d'oisifs décérébrés qui posent des questions auxquelles Ségo ne répond jamais, ou alors pour dire qu'elle va instaurer une loi qui existe déjà.

On va où, là ?

Que Monsieur Ayraut fume la moquette, les Français s'en foutent royalement... Mais que personne, parmi ceux qui ont le pouvoir de le faire (les journaleux), n'évoque l'inaptitude criante de Ségolène Royal à diriger quoique ce soit, c'est autrement plus préoccupant je pense.

Mon avis personnel, tout le monde doit maintenant le connaître sur ce blog : la candidate du PS à l'élection présidentielle est une demeurée, et même une demeurée de la catégorie des "dangereux" puisqu'elle est, de toute évidence, déjà incapable de se glisser dans le rôle pourtant simple d'un candidat de base qui ne dit pas trop de conneries !

Alors je ne comprends pas. Non, je ne comprends pas vraiment pourquoi les journalistes n'abordent pas "le" sujet, plus que jamais d'actualité, de la capacité (si on peut dire) de Ségolène Royal à diriger le pays.

Peut-être parce que, comme je le disais à-propos de je ne sais plus qui il y a quelques semaines, Ségolène est aussi une bonne vendeuse de papiers et de JT ?

Au début, les bourdes de Ségo faisaient bien marrer tout le monde. Mais elles ont commencé à inquiéter. Et là, je crois qu'une étape de trop a encore été franchie.

Pourtant... Je comprends que des gogos s'enthousiasment pour Ségo ! Moi aussi j'ai parfois été ébloui par des gens avant de me rendre compte qu'en réalité, je m'étais "floué" tout seul et que j'avais des abrutis en face de moi !

Je comprends de la même manière les gens (dont je fais partie) qui crachent allègrement sur Ségo à la première occasion (car elle ne mérite rien de plus à mes yeux) !

Mais les autres... A commencer par les journalistes... N'ont-ils vraiment rien à foutre de l'avenir de la France ?

Aujourd'hui il est permis de se le demander.

Je peux le dire et je le dis parce que je ne suis pas journaliste, et parce que politiquement parlant, tout le monde aura compris que je ne porte pas Ségolène Royal ni ses amis socialistes dans mon coeur. Mais si j'étais journaliste, je crois que j'aborderais la question : dans son attitude méprisante envers, finalement, beaucoup de monde, dans ses prises de position irréfléchies, dans son absence dramatique de réponses concrêtes, et même dans son incapacité à participer à une simple interview sans montrer ses "limites" intellectuelles et d'oratrice au bout de quelques secondes, Ségolène Royal est un personnage plus qu'inquiétant. Et il y a quelque part un homme qui n'a qu'un oeil et qui doit se frotter les mains à chacune de ses sorties.

Quant à Sarko, pour l'instant, avec ou sans ce médicament dont on parle tous les soirs dans les Guignols, c'est sûr : il peut dormir sur ses deux oreilles, et déjà commander une nouvelle paire de pantoufles présidentielles à talons !

Pascal L.

... bizarre de se dire que l'avenir se la France se jouera peut-être sur ce sinistre constat : qui est le candidat le moins inquiétant ???

you2

@ Pascal

Eh oui, Pascal, je n'ai cesse de le dire, je vous cite :

"Mais les autres... A commencer par les journalistes... N'ont-ils vraiment rien à foutre de l'avenir de la France ?"

A+

Pascal L.

Bah, ne nous plaignons pas, aujourd'hui on a parlé des demandeurs d'emploi !!!
:)

you2

@ Pascal

Oui, un jour de l'année, c'est bien...

Vous avez raison.

Nous, nous en parlons beaucoup, il est vrai, mais les médias, c'est rare... Il survolent le truc, très rapidement, n'approfondissent pas ou vraiment, très rarement.

Je crois que tout le monde s'en fout, du chômage, sauf les chômeurs. Nous sommes finalement très seuls avec notre chômage.

A+

Pascal L.

Oui, d'ailleurs on n'est plus que deux sur le blog ! Heureusement pour nous qu'il y a la recherche d'emploi et Ségo, sinon, cet après-midi, la conversation aurait été un peu perso...

Gillou

@ Pascal,
"Alors je ne comprends pas. Non, je ne comprends pas vraiment pourquoi les journalistes n'abordent pas "le" sujet, plus que jamais d'actualité, de la capacité (si on peut dire) de Ségolène Royal à diriger le pays."

Mais elle vous et nous a répondu, elle chargera le gouvernement, l'assemblée, et les forums participatifs pour lui donner des réponses.
Elle vous l'avait déjà dit sur l'entrée de la Turquie : "Je ferais ce que le peuple décide". Elle veut redonner la voix au peuple, comme si elle ne l'avait pas, manipulée bien sur, comme des moutons de Panurge. Elle peut faire tous les forums qu'elle veut, ils seront toujours remplis de contradictions ingérables et irréalisables.
Mais bons certains journalistes ont un doux coussin sous leur fesses et ils n'ont pas envie qu'on leur pique et si Segolene est élue il y en a quelques uns qui vont serrer les fesses.
Les deux priorités sont : le pouvoir d'achat et le retour à l'emploi pour le maximum.
et aux candidats qu'allez vous faire pour cela, quelles mesures.

Gillou

Le seul petit problème pour les journalistes est que, même quand ils posent une question précise (comme peuvent le faire Laurent et Nathalie), ils peuvent se brosser pour avoir une réponse qui correspond à la question. Pourquoi les journalistes ne feraient pas grêve pour : "Réponse précise sur le sujet de la question précise"

Pascal L.

Bonjour à tous,

Grandes difficultés hier soir pour "rentrer dans" le blog, ce qui explique peut-être l'absence relative de commentaires ?

Comme vous l'écrivez Gillou, il est clair pour tout le monde que les priorités du nouveau Président et du nouveau Gouvernement devront être la relance de l'emploi et l'augmentation du pouvoir d'achat des catégories les plus nombreuses.

C'est limpide, excepté, semble-t-il, pour Ségolène Royal.

Une Ségolène à-propos de laquelle j'ai remarqué hier que plus on avançait dans le temps, plus son discours comptait de bouts de ficelle. Dans le même temps, presque tous les intervenants PS, sur iTélé et ailleurs, commencent à littéralement "extrapoler" des solutions pour essayer de densifier l'ensemble. Si l'on s'intéresse au seul sujet fiscal, Ségolène Royal n'a pas de propositions mais ne sait proposer que des grandes lignes (on va flinguer les riches, etc.). Par contre, tous les autres représentants du PS interrogés à la TV ou à la radio y vont de "leur" analyse, de "leurs" petites propositions et même de "leurs" petits calculs !

Si certains doutaient encore de la capacité du PS et du team Royal à gérer le pays, le doute n'est plus permis, car finalement au PS ou dans l'état-major de Ségo, on a l'impression que quelqu'un a dit "stop : voici la manière dont Ségolène envisage la campagne. C'est complètement con. Maintenant, voici ce que nous devons faire pour qu'elle ait une chance d'être élue."

...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Sondage

  • Pour qui voteriez-vous
    si la Présidentielle se déroulait demain ?
    François BAYROU
    Olivier BESANCENOT
    Marie-Georges BUFFET
    Jacques CHIRAC
    Philippe DE VILLIERS
    Nicolas DUPONT AIGNAN
    Nicolas HULOT
    Jean-Marie LE PEN
    Ségolène ROYAL
    Nicolas SARKOZY
    Dominique VOYNET
    Autre candidat...



    Résultats des votes »

A propos

  • Parce que l'actualité ne s'arrête jamais, je vous propose de partager ici mes commentaires, de réagir aux infos glanées "off" et surtout de débattre ensemble, sans tabou.

    Langue de bois interdite, coups de gueules bienvenus...

L'auteur

  • A 40 ans, je co-anime depuis deux ans la matinale d'i>TELE aux cotés de Nathalie Iannetta.

    Avant de rejoindre le groupe CANAL+, je présentais le 18/20 d'Europe 1 et "Question d'actu" sur LCI. Ancien correspondant de TF1 à Washington et à Jerusalem, j'ai commencé ma carrière par le reportage.