« Vers l'Orient compliqué, gardons-nous des idées simples... Et des condamnations trop rapides. | Accueil | A propos du "Sarko dans l'assiette"... »

jeudi 07 décembre 2006

Commentaires

Toréador

Le Pen est le plus fin des politiciens : Il a compris que la cote de popularité était inversement proportionnelle à son exposition médiatique.

côme

Fin, fin...
Montrez du doigt l'étranger, surfez sur la vague d'un pseudo complot juif ou franc maçon, dire que tout ça c'est la même chose, une pincée de militarisme, deux trois figures symboles de la France victorieuse mais souffrante , quelques déclarations bien tapageuses dont on n'aura soin d'assumer tout en disant que les autres refusent le débat, bien secouer, vider le tout dans la tête d'un homme charismatique à l'éloquence vieille France... Et zhou...

brrrrr....

MARIE JOSE

Un plaidoyer en faveur des journalites que je partage en partie, mais pas l'once d'une interrogation. La Grande Question est: Pourquoi aussi peu de télespectateurs, auditeurs et dans une moindre mesure lecteurs ont confiance dans la neutralité des journalistes?Est-ce une hallucination collective? Relisez TOCQUEVILLE,vous y trouverez des propos instructifs pour le journaliste que vous êtes. Vous y trouverez même de quoi étayer l'idée qu'un homme politique doit tout accepter des media (de la presse en ce temps là) Ainsi dit TOCQUEVILLE, dès lors qu'il accepte les bénéfices il doit supporter les maux. Voilà qui devrait vous convenir. A condition de ne jamais vous départie de ce qui doit être votre obligation à vous media: L'AUTOREGULATION

laurent bazin

Il y a dix ans je vous aurais répondu, MARIE JOSE : les medias sont un miroir, casser le miroir ne changera pas la réalité. Dix ans plus tard, je sais ce que les medias, ces miroirs publics, peuvent avoir de "déformants". Comme la plupart de mes confrères sérieux, je suis conscient de la défiance que nous suscitons. Je pense qu'il est important que vous soyez exigeants avec nous. Vigilants aussi. D'accord pour l'autorégulation... Et la franchise réciproque.

sauveniere cyril

Ton billet sur le dej avec NS (lu sur un blog de France 24) ne manque ni de verve ni de saveur. Tu as délicieusement fait passer les plats, et malheureusement tu n'as pu en savourer le dessert car "out off the blog" trop rapidement. Moi en tout cas je me suis régalé. Amicalement CS

LOL2

Le discours "pas tous pourri", c'est bien joli... Mais si votre profession veut un peu récupérer du crédit, elle doit agir ou on doit l'y oblier. Les discours , plus personnes n'y croit.

Je suis d'accord, "Tous des pourris" ne change rien, une vrai Charte serait un progrés. Ainsi, il devrait être obligatoire pour tous les journalistes de déclarer et faire le compte-rendu de tous leurs "rendez-vous" avec des politiques. Ne pas le faire devrait être une faute grave.

Par ailleurs, s'en devrait une aussi pour un ministe d'utiliser les fonds et les services de l'Etat pour faire campagne...

Mirroir

Dure dure la vie de journaliste sur le net pour une vraie-fausse auto-censure :

http://canalplusblog.typepad.com/bazin/2006/12/nicolas_sarkozy.html

Ca rappelle un peu Sarko qui manipule (qui ?) Libé pour que soit quand même effective sa candidature le jour de l'anniversaire de son collègue et néanmoins ami Jacques C...

De là à dire qu'on nous bazine ?

Alain

Merci pour ces précisions.

Continuez. En lisant votre texte, je n'ai plus envie de regarder la télé.

Je viendrai, avec plaisir, lire vos commentaires.

Ouf, ça me reconcilie un peu avec le journalisme car ça commence à être lourd à la télé.

Quelle est belle la liberté d'expression!! Vive le WEB 2.0

Marre d'etre pris pour un con

Vous parlez à juste titre de Bayrou dans la sacro saint 20 heures.

Je suis de gauche depuis toujours , et pourtant , c'est vers lui qu'ira mon vote .

Entre le vent de Sarko et le gueguerre socialiste , quel pied de nez s'il passait le premier tour .

PS J'ai souvent voté blanc ou ne me suis pas déplacé ( c'est du pareil au même dans motre démocratie ) pourtant si le vote blanc comptait pour quelque chose , la classe politique désavouée dans son ensemble serait renouvellée bien plus vite .

Et si cette fois Le Pen est au second tour , je partirai en week end, et advienne que pourra .

Patrick

karim

Peut-être que pour ne pas être taxés de "comploteurs" jes journalistes devraient s'atacher à rester crtitiques et ne pas reprendre, comme c'est souvent le cas, des petites phrases lancées par les uns et les autres, avant de passer aux sujets suivants?
Le rôle du journaliste n'est-il pas au-delà d'informer, de dénoncer aussi? Qui a osé ces dernières années démontrer que la politique d'un Sarkozy dans les couloirs du pouvoir n'a pas réussi à apaiser les banlieues, ni à les "karsheriser"? Qui a le courage d'aller vérifier de simples chiffres sur la baisse du chômage ou la baisse de la délinquance pour expliquer à quoi sont dûs réellement ces baisses? Plus la presse sera critique envers et contre tous, et moins à mon sens on parlera de conivence...

Dan

Bonjour,
Je viens de lire votre article suite à une recherche sur le net au sujet de la présidentielle... Je comprends votre "souffrance" de vous sentir "accusé" en bloc à cause du show médiatique parisien Sarko-Ségo qui nous est servi dans le reste de la France... Mais la France, ce n'est pas Paris uniquement... et le reste de la France en a assez du duel Sarko-Ségo qu'on veut bien nous faire avaler...

Vous écrivez: "Alors oui, il m'arrive parfois de déjeuner avec des hommes ou des femmes politiques. Nicolas Sarkozy, hier midi. Michèle Alliot Marie, Laurent Fabius ou Dominique de Villepin, avant lui. Je ne vais pas pour autant à la soupe. Croyez le ou pas : je vais à la pêche. Aux infos... Moi qui ai longtemps été reporter, les connaitre mieux m'éclaire."

Une question: Avez-vous eu un entretien - sans déjeuner avec lui - avec François Bayrou pour mieux vous informer sur lui et surtout sur son programme et ses valeurs, sur les hommes et femmes qui le soutiennent ?

Avez-vous écouté l'interview qu'il a donnée à PoliticShow (http://blpwebzine.blogs.com/politicshow/2006/10/politicshow_fut.html)

Elle devait durer 1 h, elle en a duré 3, tant les sujets abordés ont eu des réponses circonstanciées et détaillées.

L'écouter dans un bon fauteuil avec un bon verre - sans a priori - vous éviterait un premier rdv et vous informerait en abondance. Vous pourriez ensuite lui poser toutes les questions que suscite cette interview.

Parce que je doute qu'il ait une invitation d'Arlette Chabot pour parler pendant 3 h de son programme en direct sur France2 comme l'a eue N. Sarkozy... Qu'en pensez-vous ?

Alors, je vous attends sur ce site avec les questions de fond sur les élections qui viennent...

A bientôt, vous qui êtes un bon journaliste... et que j'ai aimé écouter sur Europe1

Dan

je corrige le lien du blog cité sur PolitiShow:

http://blpwebzine.blogs.com/politicshow/2006/10/politicshow_fut.html


Aurélie

Je viens de lire un article sur agoravox sur la fermeture de votre blog que je viens de découvrir.
Surprise qu'un journaliste ne puisse pas s'exprimer librement 'liberté d'expression'... surprise aussi de voir que vous endossez le costume 'journaliste pas responsable' hélas oui, nous savons tous que vous faites du journalisme spectable, aucune enquête d'investigation... l'audimat et le sensationnel en avant... provoquant même les évènements (incitation aux émeutes... de par vos formulations... en tenant l'inventaire des voitures brûlées quartier par quartier en 2005 !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Sondage

  • Pour qui voteriez-vous
    si la Présidentielle se déroulait demain ?
    François BAYROU
    Olivier BESANCENOT
    Marie-Georges BUFFET
    Jacques CHIRAC
    Philippe DE VILLIERS
    Nicolas DUPONT AIGNAN
    Nicolas HULOT
    Jean-Marie LE PEN
    Ségolène ROYAL
    Nicolas SARKOZY
    Dominique VOYNET
    Autre candidat...



    Résultats des votes »

A propos

  • Parce que l'actualité ne s'arrête jamais, je vous propose de partager ici mes commentaires, de réagir aux infos glanées "off" et surtout de débattre ensemble, sans tabou.

    Langue de bois interdite, coups de gueules bienvenus...

L'auteur

  • A 40 ans, je co-anime depuis deux ans la matinale d'i>TELE aux cotés de Nathalie Iannetta.

    Avant de rejoindre le groupe CANAL+, je présentais le 18/20 d'Europe 1 et "Question d'actu" sur LCI. Ancien correspondant de TF1 à Washington et à Jerusalem, j'ai commencé ma carrière par le reportage.