« Ne quittez pas, Closer m'appelle... | Accueil | La pauvreté se vend mal... »

samedi 16 décembre 2006

Commentaires

you2

Merci Gillou au nom de tous, pour le lien Ripostes.

Comme vous dites, bon courage pour aller jusqu'au bout...

côme

Merci Gillou.

You2 je n'ai pas dit que tout fonctionnait bien. Sans même aller jusqu'à parler de "valeur", mot charger de bien des sens différents en fonction des personnes, je crois que tout le monde ici est d'accord pour dire que la France n'est pas au mieux de sa forme.

Ce qui me dérange quand on renvoit tout le monde dos à dos en disant que tout est pourri c'est qu'on en vient très vite à dire qu'il faut tout raser, tout refaire. Pour ma part je ne le crois pas.

(Dernière petite chose "Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles" a écrit Voltaire.)

Gillou

Pourquoi les patrons de société ne benefirait t'il pas des mêmes droits qu'un salariés ? Oui et dans tous les cas de figure.
Si il a une mauvaise gestion, c'est un licenciement pour faute grave sans indemnité. Et le parachute doré serait redistribué à l'ensemble du personnel, dont la gestion de ce patron les a mis dans la panade. Voilà une solution.

you2


Côme, vous dites :

"ce qui me dérange quand on renvoit tout le monde dos à dos en disant que tout est pourri c'est qu'on en vient très vite à dire qu'il faut tout raser, tout refaire. "

Et vous avez raison, Côme. Loin de moi l'idée de tout raser et je pense que les participants de ce blog n'ont pas du tout cela à l'esprit non plus.

Nous essayons de raisonner et d'être raisonnables.

L'objectif n'est pas de tout raser, mais d'essayer d'améliorer les choses, à partir de ce qui existe déjà et c'est très sûrement possible. Gilbert , notamment, a déjà donné pas mal d'idées, de même que Pascal.

Je ne crie pas à la révolution, car là n'est pas la solution.

Gilbert Sorbier

Salut les Bazinoux et Bazinettes,
Ais donc écris une lettre de 2 pages à Ségolène, ce matin.
N'ais pas le moral après la démonstration faite hier par Ségolène, qu'elle a été "reprise" par les vieilles lunes de la sorcière Lilloise, la célèbre Melle Au-Brie qui sent très fort la mi-molette (molette de la cervelle bien sûr) celle qui a inventé la méthode:
"Plus tu fais rien, moins tu gagne rien" que nous envie le monde entier.
D'ailleurs puisque les 35 heures c'est si bien, je suggère les 25 heures par semaine ça sera donc encore mieux, en attendant les 15 heures !

you2


Gillou, vous dites:

"Pourquoi les patrons de société ne benefirait t'il pas des mêmes droits qu'un salariés ? Oui et dans tous les cas de figure.
Si il a une mauvaise gestion, c'est un licenciement pour faute grave sans indemnité. Et le parachute doré serait redistribué à l'ensemble du personnel, dont la gestion de ce patron les a mis dans la panade. Voilà une solution."

C'est une solution, effectivement. Il serait intéressant de s'y pencher et d' y réfléchir.

Qu'en pensez vous (Pascal, Côme, Gilbert, Torréador, et tous les autres intervenants de ce blog) ?


côme

Donc aux oubliettes vos espérances de voir votre "Che" et d'autres proposer quelques pistes à Royal pour structurer un peu son point de vue(J'ai déjà l'impression de m'égarer:))?

you2

Gilbert, avec un discours aussi convaincant, soyez certains que nous tous, Bazinoux et Bazinettes, nous voterons pour vous !

Gilbert, Président, Gilbert, Président !

15 heures par semaine, c'est bien, mais 10 heures, c'est mieux moi je dis.. Vous pouvez pas faire un p'tit q'qchose...

Pascal L.

15 heures par semaine, c'est plus que la charge de travail de nombreux fonctionnaires. 'faudrait sortir un peu...

Sinon, Côme, tout à l'heure je voulais dire que la morale "la plus souvent partagée" s'oppose de plus en plus fréquemment à la loi, ce qui me paraît grave et préoccupant.

Légalement par exemple (et en réponse à la question de you2), il ne serait sans doute pas possible de priver l'ex-patron de Moulinex de son parachute et d'en redistribuer le montant (hypothétique) aux salariés licenciés. C'est un autre cas typique où la morale peut aller directement à l'encontre de ce que la loi permet.

En-dehors de cela, je ne dis pas que tous les patrons sont mauvais et que tous les salariés sont gentils, Côme :) ! J'ai travaillé dans des sociétés et de grands groupes oeuvrant dans des secteurs d'activité radicalement différents, regroupant des métiers qui étaient tout aussi différents, mais qui présentaient quasiment toujours la même structure, avec des petits chefs incompétents accrochés à leurs privilèges (même et surtout à ceux qu'ils n'avaient pas encore), et des salariés totalement démotivés qui ne trouvaient aucun sens à leur travail.

Si une fois dans leur vie Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy avaient mis les pieds dans une "véritable" entreprise, j'avoue que certains aspects de leur discours respectif pourraient me séduire, mais il est évident que Ségolène Royal, tout comme Nicolas Sarkozy, n'ont aucune connaissance dans ce domaine comme dans beaucoup d'autres.

Personnellement, je pense qu'en France, on a commis depuis plus de 30 ans la dramatique erreur de penser que l'on pourrait appliquer avec succès des théories "de masse" (rapport entre le temps de travail et la création d'emplois par exemple) à des centaines de milliers de cas qui sont toujours particuliers.

Et Sarkozy et Royal continuent de vouloir foncer dans le même gouffre.

Si je disais par exemple que "les entreprises françaises ne recrutent pas et ne recruteront pas davantage demain matin si on augmente le temps de travail ou si on le réduit", Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal resteraient comme deux cons, plantés devant moi, cherchant rapidement un argument de réponse avant de sortir, finalement, une énième énormité (que je pourrais démonter en moins de trente secondes).

Par exemple, Royal a noté dans l'émission de Moati que les aides à l'embauche accordées aux entreprises ne s'étaient finalement jamais traduites par la contrepartie espérée en termes de recrutement. C'est déjà un pas énorme, mais simultanément... les socialistes, à l'origine de tous ces contrats aidés, n'ont rien fait depuis les années 80, à une époque où on savait déjà que beaucoup de structures ne tournaient (et avaient choisi de ne travailler) qu'avec les aides de l'Etat.

De même, si je dis que si demain matin, en France, on supprime l'intérim, 10 % au moins des entreprises du pays vont mettre immédiatement la clé sous la porte, ce sera un peu le même genre de constat : çà fait aujourd'hui 20 ans que le non-respect des dispositions élémentaires du Code du travail permet à des entreprises de "quand même" tourner, et accessoirement à des escrocs notoires de rouler en Aston Martin ou en Ferrari et d'être les seuls à garer leur voiture sur le parking de l'entreprise. Et pour cause... dans certaines boîtes, seuls le boss et les cadres dirigeants ont les moyens de s'offrir une voiture ! (véridique et vu en "direct live" dans plusieurs entreprises en RP et ailleurs)

Quant au travail à temps partiel "non désiré", je n'en parle même pas. D'après les derniers chiffres que j'ai entendus récemment sur i>Télé, il y aurait 4 millions de salariés à temps partiel en France dont 80 % de femmes.

Je rappelle à toutes fins utiles que ni la Gauche de 1981 à 1995 (on passe sur la cohabitation pour simplifier), ni la Droite depuis 2002 n'ont JAMAIS légiféré ou même agi pour intervenir "intelligemment" dans aucun de ces trois domaines : temps de travail, intérim, temps partiel...

Sans parler de la flexibilité (et de la grande précarité qui en découle) que les libéraux (MEDEF) continuent de présenter comme "la" solution à tous nos maux... Sans parler non plus de la catastrophe de l'école (sur laquelle Côme a 100% raison), qui ne forme plus que des illettrés ou presque, et dont beaucoup de jeunes sortent sans aucun diplôme, alors que dans le même temps, Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy ne parlent que... des chercheurs et de ceux qui ont un diplôme (de l'ENA ?).

On croit rêver... Enfin moi en tout cas, je cauchemarde !

Quand Gilbert Sorbier dit qu'il faut d'urgence détaxer le travail, il a évidemment raison.

Quand Côme dit qu'il faut d'urgence réformer tout le système éducatif, il a évidemment raison.

Quand you2 dit qu'il existe une crise morale sans précédent en France, il a évidemment raison.

Mais face à ces interrogations, aucune réponse concrête de Royal ou de Sarkozy.

:(

you2

Pascal, vous dites :

"J'ai travaillé dans des sociétés et de grands groupes oeuvrant dans des secteurs d'activité radicalement différents, regroupant des métiers qui étaient tout aussi différents, mais qui présentaient quasiment toujours la même structure, avec des petits chefs incompétents accrochés à leurs privilèges (même et surtout à ceux qu'ils n'avaient pas encore), et des salariés totalement démotivés qui ne trouvaient aucun sens à leur travail.

Si une fois dans leur vie Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy avaient mis les pieds dans une "véritable" entreprise, j'avoue que certains aspects de leur discours respectif pourraient me séduire, mais il est évident que Ségolène Royal, tout comme Nicolas Sarkozy, n'ont aucune connaissance dans ce domaine comme dans beaucoup d'autres."

J'ai un parcours varié, comme le vôtre, et je partage tout à fait votre point de vue.

Je pense également, que le problème de beaucoup de nos politiques, est, justement, qu'ils n'ont jamais mis les pieds ni travaillé dans une entreprise, comme beaucoup d'autres, et qu'ils n'en ont absolument aucune notion. Ils en comprennent encore moins les mécanismes et c'est en cela sidérant, car comment peuvent-ils parler de choses, qu'ils ignorent à ce point !

you2

Je vais dans votre sens, Pascal, quand vous dites :

"On croit rêver... Enfin moi en tout cas, je cauchemarde !

Quand Gilbert Sorbier dit qu'il faut d'urgence détaxer le travail, il a évidemment raison.

Quand Côme dit qu'il faut d'urgence réformer tout le système éducatif, il a évidemment raison.

Quand you2 dit qu'il existe une crise morale sans précédent en France, il a évidemment raison.

Mais face à ces interrogations, aucune réponse concrête de Royal ou de Sarkozy."

Aucune réponse concrète de la part de ces candidats, mais des autres non plus, et c'est vraiment cela qui m'inquiète le plus car par moment, on a des grands moments de solitude. Qui pourrait nous sortir de là ? Quel homme politique ?

Gillou

Peut être il y a une différence entre Sarkosy et Royal que je vous livre tel quel.

Pressentie pour être la contradictrice initiale de Ségolène Royal à l'émission Ripostes, Valérie Pecresse a été récusée par la candidate, qui ne souhaitait pas débattre avec moi. De la même façon, elle a récusé Nadine Morano et Patrick Devedjian. Depuis le début de cette campagne, un certain nombre d’indices dans le comportement de Madame Royal me fait douter de sa stature présidentielle. Un(e) président(e) de la République, c’est l’homme ou la femme qui rassemble tous les Français, quelles que soient ses origines, ses opinions, son parcours. Or, Madame Royal lorsqu’elle s’est rendue au Chili pour soutenir la candidate socialiste, a rencontré dans l’avion l’opposant de droite de Michelle Bachelet à qui elle a refusé de serrer la main. De la même manière lors de son déplacement en Israël, elle avait refusé de saluer une collègue parlementaire française, Françoise de Panafieu. Un(e) président(e) de la République, c’est quelqu’un qui accepte de serrer la main même à des gens qui ne partagent pas les mêmes idées.

Je ne pense pas que Sarkosy ait peur de la confrontation, si je me réfere à son "Riposte".

you2

Gillou,

Très juste commentaire. Je fais les mêmes constatations que vous, sur le comportement et l'attitude de Mme Royal, qui n'est pas à acceptable et pour le moins, surprenante.

côme

Merci Gillou pour ces info, vous avez quelques sources à nous donner pour voir si et comment cela a été relayé par les divers médias?

you2

Oui, la demande de Côme est intéressante, Gillou. Pourriez vous nous apporter ces précisions ?
Merci.
Bonne nuit à tous.

Gillou

Pour Mme Panafieu, une vidéo a circulée sur le net, pour le j'ai été journaliste et j'ai gardé quelques contacts et en discutant avec ceux ci, ils m'ont fait part de ce petit épisode. Et je pense que nous sommes pas au bout de nos surprises.

Gillou

Pour Mme Panafieu, une vidéo a circulé sur le net, pour le reste j'ai été journaliste et j'ai gardé quelques contacts et en discutant avec ceux ci, ils m'ont fait part de ce petit épisode. Et je pense que nous sommes pas au bout de nos surprises.

côme

Merci Gillou. Bha ceux qui ne sont pas au bout de leur peine ce sont surtout les militants socialistes ;)

you2


Bonjour Côme et Gillou !

Merci Gillou pour ces informations et ces précisions.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Sondage

  • Pour qui voteriez-vous
    si la Présidentielle se déroulait demain ?
    François BAYROU
    Olivier BESANCENOT
    Marie-Georges BUFFET
    Jacques CHIRAC
    Philippe DE VILLIERS
    Nicolas DUPONT AIGNAN
    Nicolas HULOT
    Jean-Marie LE PEN
    Ségolène ROYAL
    Nicolas SARKOZY
    Dominique VOYNET
    Autre candidat...



    Résultats des votes »

A propos

  • Parce que l'actualité ne s'arrête jamais, je vous propose de partager ici mes commentaires, de réagir aux infos glanées "off" et surtout de débattre ensemble, sans tabou.

    Langue de bois interdite, coups de gueules bienvenus...

L'auteur

  • A 40 ans, je co-anime depuis deux ans la matinale d'i>TELE aux cotés de Nathalie Iannetta.

    Avant de rejoindre le groupe CANAL+, je présentais le 18/20 d'Europe 1 et "Question d'actu" sur LCI. Ancien correspondant de TF1 à Washington et à Jerusalem, j'ai commencé ma carrière par le reportage.