« Petit traité du "off". | Accueil | Ségolène cherche non-inscrits désespérément... »

dimanche 10 décembre 2006

Commentaires

côme

M.Sorbier et Pascal : ai-je nié les problèmes? Ai-je même nié le diagnostique que vous faites (même si je ne suis pas d'accord avec certains de vos arguments)?

Je dis simplement qu'il faut de la mesure. La France le pays de l'injustice sociale je dis que non. Je ne me voile pas les yeux et je me sens tout à fait à l'aise pour parler des rmistes, des smicards, de la cmu, de l'ame et de la galère même si je n'ai pas envie de faire ici ma biographie.

Je suis bien accroché à cette terre et comme je ne le suis pas trop non plus j'ai pu voir comment ça se passait ailleurs. Quand vous dites M. Sorbier que "la France est le Pays des plus grands écarts de niveau de vie des pays d'Europe" j'aimerais bien lire le texte, l'analyse et les chiffres. Vous aprlez vraiment de "niveau de vie" ou de salaire? Car les deux choses sont absolument différentes.

Alors ok il y a par exemple 10 millions de fausse cartes vitale en France (selon Libé), certes beaucoup de gens profitent du système (que ce soit en bas ou en haut de la pyramide). Mais la France demeure un pays que j'estime comme l'un des plus fantastiques du monde.

L'herbe n'est pas plus verte (ou moins verte) ailleurs surtout quand on ne la voit simplement que par le prisme des médias et des quelques chiffres que l'on nous donne.

M.Sorbier je ne veux pas vous contrarier par principe :). Nous avons des points de vue un peu différents c'est tout.

Gilbert Sorbier

Mon cher côme,
On va dire, pour vous faire plaisir que nous sommes d'accord: C'est une question de point de vue. Moi je suis en bas de la colline et je vis en banlieue au milieu de gens qui ne peuvent même pas jouir de cette fameuse liberté, alors qu'ils travaillent dur et cela faute de moyen! Et vous, vous êtes suffisament haut sur la colline pour ne plus les apperçevoir, CES SALAUDS DE PAUVRES (comme disait Coluche).
Alors, vous avez raison Il y a pire......... en Europe de l'Est !

Toréador

@ Pascal : Merci pour le compliment. C'était volontairement réducteur. Mais sincèrement, je ne me vois ni comme un prolétaire, ni comme un milliardaire et parfois j'aimerais non pas qu'on gouverne au centre, mais qu'on gouverne pour le milieu. La France du Milieu. Tiens, je devraisd peut-être faire de la politique :-).

Bon, sinon sans rire, il y en a plus sur mon blog. Comme j'aime le débat et que je considère que mes idées n'intérèssent personne, j'essaye de ne pas avoir un blog orienté (c'est dur de critiquer son propre camp...). Dans mon arène, éléphants du PS, lion de Belfort, ou furet de l'UMP, je critique tout le monde :-)

http://www.toreador.fr

côme

Je ne vais pas plaindre ceux qui sont déjà sur la colline...

Bon sinon sorti de ces considérations panoramiques j'ai l'impression que selon vous tout est mauvais en France, qu'il faut tout raser et tout refaire.

Ai-je dis qu'il n'y avait pas des gens travaillant dur pour des salaires de misères? Ne vous en faites pas je sais tout ça et bien plus sur la misère sociale.

Plus j'y pense plus le terme de "rupture tranquille" de Sarkozy prend un sens selon moi. Nous avons de belles choses en France, pourquoi cela ne fonctionne plus et que faut-il faire pour que ça marche? Mais s'il s'agit de tout casser je ne suis pas d'accord.

Vous parlez de ceux qui travaillent dur pour rien. Il y a aussi ceux qui ne travaillent pas et qui ont encore moins que rien... A quoi cela sert-il de hiérarchiser la misère (c'est très à la mode ça d'ailleurs dans le traitement des faits historiques)?

Je suis d'accord la France est à bout ; on ne peut pas monter sa boite sans se mettre un pistolet sur la tempe, nous avons des retards incroyables et surtout un fonctionnement digne d'un autre siècle. Mais tout cela repose sur des bases que beaucoup de citoyens d'autres pays nous envient. Vous parliez de solidarité un jour sur ce blog. Comment maintenir l'esprit de solidarité de notre système tout en acceptant le fait qu'il faudra bien le réformer...

Demandez aux syndicats s'ils sont prêts à faire le moindre efforts, demandez à la fonction publique si elle accepterait de compter précisément le nombre de gens qu'elle emploie...

Comment être solidaire mais compétitif?? Une question que la gauche de Royal (euh.. elle est de gauche au fait j'ai pas demandé?) refuse de poser afin de gagner des bulletins.

Pourquoi DSK n'est pas le candidat du PS ? ;)

Gilbert Sorbier

Toréador,
Je vais aller faire un tour sur votre blog !
Au fait "Gouverner au milieu", ça fait un peu Giscardien !
Je crois que ce qui compte c'est de gouverner LOGIQUEMENT, moi je me fout de savoir s'ils gouvernent à droite ou à gauche. Ils faut qu'ils gouvernent éfficacement, c'est pourquoi je voterais pour celui qui m'expliquera comment dégager les 50 +20 milliards par ans pour remettre les institutions en état de marche en réduisant le fracture sociale et en diminuant la progression de la dette.
A +

Toréador

@ Côme. En même temps, cher Côme, DSK est-il vraiment de Gauche ?! Le problème de la Gauche, c'est quand même qu'elle avait à choisir entre une femme de droite biberonnée au PS, un libéral grimé en socialiste et un centriste avec une feuille de vigne antilibérale...

Et puis être de gauche aujourd'hui, ce n'est pas facile, en économie ouverte. Partager il y a 30 ans, c'était partager avec nos pauvres. Aujourd'hui, c'est partager avec 4 milliards d'êtres humains qui se pressent aux frontières. Nous avons fait une erreur en colonisant mais je crois bien que nous avons fait une erreur encore plus grande en décolonisant trop vite (Là je sens que cette remarque va m'attirer des foudres...)

Toréador

Toréador

@ G.Sorbier.
Le problème n'est pas de savoir COMMENT mais d'accepter les conséquences. Réduire la Dette, c'est grosso-modo avoir un budget en positif (en priant pour que les taux d'intérêt n'augmentent pas). A taux de pression fiscale égal, cela signifie tailler dans la masse salariale. Donc mécontenter possiblement 2 millions d'électeurs et leurs familles.

Sur les institutions, elles marcheraient très bien si nous avions des hommes et des femmes à la hauteur. Pas besoin de les modifier, mis à part l'erreur du quinquennat. C'est ce que j'appelle les schtroumpfs : avec de petites gens, vous n'aurez que de petits régimes...

Merci pour le sponsoring de mon blog... pour que vive la démocratie !

Toréador

côme

Ah non DSK n'est pas (ou n'est plus) un socialiste à l'ancienne je suis d'accord. C'est pour cette raison que je regrette pour le débat qu'il ne soit pas le candidat PS. Je crois qu'il aurait pu amener le PS à un autre stade de son évolution.

Le problème c'est que Royal n'est pas de gauche mais elle n'est pas de droite non plus. Elle est là parce que son mec à l'ENA lui a dit que la politique c'est pas mal non plus. Ils auraient rompu on ne se poserait pas la question :D :D :D. L'occasion fait le laron mais ne fait pas la vision et l'ambition pour un pays.

Du coup avec qui Sarkozy va-t-il débattre?? Bayrou? Oui surement... Royal?? Pas sûr, la gauche va fuir le débat et simplement s'appliquer à diaboliser l'UMP et parler de sécurité (cf : Buffet hier soir sur Itélé (mais bon qu'attendre d'un communiste) et l'affiche du PS dans le 93)... J'en suis convaincu.

Pascal L.

A Côme : on PEUT être solidaire et compétitif !!! Et je ne peux pas parler pour lui mais je suis bien certain que Gilbert Sorbier dirait la même chose ! Quand je disais que nous étions tous dans le même bâteau, c'était une façon de dire que nous avons tous une histoire personnelle sur laquelle se fonde notre vision personnelle du moment. Au-delà de tout ce qui nous sépare (et souvent c'est un gouffre), il existe un intérêt commun à tous qui rend pathétiques et fondamentalement stupides de nombreuses idées qui fusent un peu partout en ce moment, comme :

- les 35 heures + 5 qui ne créeraient strictement aucun emploi en France (Bayrou),

- le droit de vote aux étrangers pour des raisons que je n'ai sans doute pas besoin d'expliquer (Buffet),

- la volonté de conserver un Euro faible qui achèverait de plomber le PIB (Royal),

etc.

Ce ne sont plus des questions de politique, mais des questions de logique pure et simple.

Vous trouvez que Gilbert et moi somme négatifs ? Je dirais plutôt qu'après avoir été inquiets, nous le sommes juste de plus en plus. Je ne dirais pas que j'envie la confiance que vous avez dans Sarkozy pour redresser la barre, mais j'attends quand même autre chose de lui et des autres candidats qu'une liste de mesurettes en complet décalage avec ce qu'il faudrait changer non pas dans trois, cinq, dix ou trente ans, mais dès le mois d'avril 2007 !

Toréador

Êtes vous certain cher Côme que le débat sera entre Sarkozy et quelqu'un d'autre ? Je pense pour ma part que sa présence au second tour est moins assurée qu'elle n'en a l'air. Certes, je n'ai pas une très haute idée de Ségolène R. (je sens au passage une petite diatribe populiste dans vos propos sur les énarques, mais passons) mais elle a pour elle le choc du 21 avril (ce que j'appelle sur mon blog "Farenheit 4/21") et le fait qu'elle est comme une boule de neige : ça commence en joli f(l)ocon et ça finit en avalanche mortelle. Bref: tout le monde se rallie à elle. Le seul véritable danger vient de s'éloigner : la présence d'un candidat sur sa gauche, suffisamment crédible, comme Salesse ou même Autain.

Nicolas S., lui, a de Villiers (qui ira) et Bayrou (qui est parti). L'équation est simple : en partant du principe qu'il y a environ 33% d'électeurs à droite, combien doit faire Bayrou + de Villiers pour empêcher Nicolas de faire plus d'environ 18%, le score probable de JMLP ? La réponse est : 17%. Si de Villiers fait 5% et Bayrou fait 12%, c'est mort.

En même temps, de Villiers mangera un peu sur le Pen, ce qui est une marge pour Sarkozy.

Toréador

côme

Non mais je n'ai pas une confiance aveugle en Sarkozy pour relever la barre. D'ailleurs vais-je voter pour lui... je n'en suis pas sûr! Je pense que si Sarkozy est au pouvoir il ne pourra pas faire semblant. C'est l'impression qu'il donne (Dieu sait s'il s'en donne du mal pour arriver à ça) et j'ai tendance à croire qu'il sera contraint de ne pas faire semblant.

C'est pour cette raison, Toréador, que je suis tenté de croire qu'il va prendre beaucoup de voix au FN et à Villiers (ce qui est une très bonne chose) et se retrouver au second tour... Mais bon je suis entièrement d'accord : rien est fait.

Ca peut être une élection qui va faire voler en éclats notre paysage politique... des hommes et des femmes vont peut être disparaitre... il serait temps!

Pascal L.

Ne sous-estimons pas trop Le Pen, ce serait (je pense) une grave erreur. La campagne n'en est qu'à ses débuts et avec des déclarations fracassantes comme "l'ascenseur social qui ne conduit plus qu'au sous-sol" évoqué hier par Marine Le Pen (qui pourrait nier que la formule est l'une des mieux trouvées du moment ?), il n'est pas impossible que le FN récolte encore plus de déçus de la Droite et de la Gauche qu'en 2002. Ségolène rassemble, c'est vrai, mais le Che lui a-t-il vraiment rendu service en retirant sa candidature ? Pas sûr. Pas sûr du tout. Les Français n'aiment pas trop qu'on leur dise (en plus) pour qui ils doivent voter (voir l'éclatement de la gauche anti-libérale). Compte tenu de cette réalité, je trouve assez dangereux le contexte actuel qui consiste à dire qu'il n'y aura point de salut en-dehors de Ségolène ou de Nicolas. A n'en pas douter, entre un Bayrou plus "brumeux" qu'autre chose, une gauche anti-libérale aussi éparpillée que les cheveux de Jean-Louis Borloo et un Le Pen matraquant que la Gauche et la Droite c'est grosso modo la même chose, beaucoup pourraient encore choisir Le Pen.

côme

ah sinon je n'ai rien contre l'ENA du tout. Il nous faut des grandes écoles encore plus performantes.

Pascal L.

Je suis d'accord avec Côme, il est temps de supprimer l'ENA et d'envoyer les énarques dans des camps de travail (mais je l'ai déjà écrit, non ?).
:)

côme

Oui toutes les prédictions sont possibles... Le Pen au deuxième tour une nouvelle fois... Pour moi la vraie "curiosité" c'est Bayrou. Je suis impatient de voir le score qu'il va faire. Il y a une amplitude des votes pour ce parti qui est assez étrange.

Et puis tout ça c'est sans compter l'abstention... là on tourne à la conversion de comptoire non?! ;)

Toréador

C'est curieux cette manie qu'ont les marins de faire des phrases. Les gens crient au populisme et au danger de l'extrême droite mais n'hésitent pas à mener des chasses aux sorcières ! Pour moi le problème n'est pas à l'ENA. Il est dans le fait que le type au dessus, censé décider, refuse d'assumer ses responsabilités.

Pour le désistement du Che, j'ai titré "lE lion est mort ce soir". Effectivement, c'est une victoire à la Pyrrhus pour Ségolène. Les électeurs du Che, à mon sens, ne voteront pas pour elle.

Toréador

Hey côme, pourquoi quand on clique sur votre nom, il est grisé et il ne mène pas à une adresse ? (simple curiosité)

côme

C'est vraiment ce genre de ralliement qui montre à quelle point les législatives pèsent sur la présidentielle...

Au fait ils ont parlé de qui comme premier ministre de Royal au cas où...?

Sar Rabin Drahnat

Il y avait une fois dans un lointain royaume un Roi qui se faisait vieux. Les nobles et les riches bourgeois donnaient de grandes fêtes devant les gazettes esbaudies mais pour les manants et les serfs c’était la famine. Depuis cinq années déjà il avait nommé un sar de l’Inde : Grand Alchimiste. Il faut dire que le Royaume était grand producteur de plomb.
Depuis toutes ces longues années le grand Alchimiste multipliait les déclarations : Je vais nettoyer le plomb avec moult pression et il va se transformer en OR. Les nobles et les bourgeois par l’odeur de l’or alléchés en faisaient tout un fromage. Les serfs et les manants et particulièrement ceux qui travaillaient dans les mines de plombs savaient bien que le plomb, c’est du plomb. C’est alors que le grand sar Alchimiste se mit en tête de devenir Roi à la place du Roi. Il fit de grands discours sur la transformation du plomb en or, et comme il avait une excellente mémoire, qu’il était très rusé et excellent conteur, tout ce qui compte de riches gogos dans le Royaume se mirent à entonner les louanges du Magicien qui était tellement à l’aise qu’ils le nommèrent le sar « cosy ».

laurent bazin

Je retiens la formule de Toréador sur le 21 avril : Farenheit 4/11, c'est très bien trouvé. Je m'en servirai à l'occasion si vous me le permettez. Le 4/11 a effectivement été un séisme qui devrait obliger les politiques à repenser leurs positionnements et pas seulement à appeler au "vote utile".

Pourvu simplement que le syndrome 4/11 ne conduise pas seulement à un nouveau mode de pensée unique, comme ce fut malheureusement le cas aux Etats Unis apres le 11 septembre.

laurent bazin

Joli conte aussi que celui du sar Rabin Drahnat. "Sar" comme ministre en hébreu ?

Sar Rabin Drahnat

"Sar" comme dans le "SAR" Rabin Dranhnat Duval de Pierre Dac & Francis Blanche !

côme

D'ailleurs je trouve assez désagréable cette histoire de "vote utile"...

Comme si, par exemple, Chevènement avait fait perdre le PS en 2002. Le PS et l'UMP appellent à ce soit disant "vote utile" avec tellement de force! A croire qu'il y a un bon vote et un mauvais vote.

Je suis très surpris que personne ne réponde avec plus de verve à ces politiques. Ne pas voter pour untel ou untel peut être utile!

Bientôt on va nous parler des bons et des mauvais électeurs! Une raison de plus pour ne pas parler des mauvais et des moins mauvais programmes! Ou pour gagner 3 ou 4 minutes sur une interview de 6 et ainsi éviter de parler du reste.

Toréador

Cher Laurent,

Je serais flatté que vous l'utilisiez (vous en trouverez d'autres sur mon blog, comme par exemple que Ségolène Royal, c'est "une porcelaine dans un magasin d'éléphants").

Mais alors faites-moi plaisir si c'est sur l'cran, mentionnez mon nom, je rosirai de plaisir !

Toréador

Toréador

Il y avait une fois dans un lointain royaume un Roi qui se faisait vieux. Les nobles et les riches bourgeois donnaient de grandes fêtes devant les gazettes esbaudies mais pour les manants et les serfs c’était la famine. Depuis cinq années déjà il avait nommé un sar de l’Inde : Grand Alchimiste. Il faut dire que le Royaume était grand producteur de plomb.
Depuis toutes ces longues années le grand Alchimiste multipliait les déclarations : Je vais nettoyer le plomb avec moult pression et il va se transformer en OR.
L'Alchimiste, en réalité, n'y réussissait qu'une fois sur deux. Néanmoins, il était sincère, cet alchimiste-là. Car, dans les profondeurs de la forêt, se trouvait un méchant Sorcier que personne n'aimait mais qui ralliait à lui les pauvres et les déshérités. Et le puissant alchimiste comptait bien attirer avec son or contrefait l'armée de gueux qui se préparait dans la forêt, afin d'éviter qu'elle ne marche sur la capitale.

Le Vieux Roi, lui, aurait préféré que lui succède la Fée Golaine, qui, nue sur un roseau, expliquait que tout est dans tout, or et plomb, et que n'importe qui pouvait devenir alchimiste.
Et les admirateurs de la Fée Golaine détestaient l'Alchimiste : Suppôt de Satan, lui criaient-ils en le voyant ! Tu es l'ami du Sorcier !

Un jour, la foule se massa devant la maison de l'Alchimiste et le lapida. Pendant ce temps, le Sorcier marcha avec son armée depuis la forêt, tua le Vieux Roi, et prit la capitale. La Fée Golaine, elle, prit froid, et fuit devant l'ennemi.

Alors, le peuple se mit à pleurer, sous le joug du nouveau Roi Sorcier. "Quels imbéciles avons-nous étés de lapider l'Alchimiste, alors que le Sorcier était à portée de pierres !" disaient-ils cela. Et Le Grand sorcier interdit la lapidation, les fées et finit par dissoudre le Peuple.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Sondage

  • Pour qui voteriez-vous
    si la Présidentielle se déroulait demain ?
    François BAYROU
    Olivier BESANCENOT
    Marie-Georges BUFFET
    Jacques CHIRAC
    Philippe DE VILLIERS
    Nicolas DUPONT AIGNAN
    Nicolas HULOT
    Jean-Marie LE PEN
    Ségolène ROYAL
    Nicolas SARKOZY
    Dominique VOYNET
    Autre candidat...



    Résultats des votes »

A propos

  • Parce que l'actualité ne s'arrête jamais, je vous propose de partager ici mes commentaires, de réagir aux infos glanées "off" et surtout de débattre ensemble, sans tabou.

    Langue de bois interdite, coups de gueules bienvenus...

L'auteur

  • A 40 ans, je co-anime depuis deux ans la matinale d'i>TELE aux cotés de Nathalie Iannetta.

    Avant de rejoindre le groupe CANAL+, je présentais le 18/20 d'Europe 1 et "Question d'actu" sur LCI. Ancien correspondant de TF1 à Washington et à Jerusalem, j'ai commencé ma carrière par le reportage.