« La pauvreté se vend mal... | Accueil | GDF/Suez : Adieu, l'usine à gaz ? »

lundi 18 décembre 2006

Commentaires

you2


Ah non ! Alors là, même si les abbés s'y mettent, c'est la fin des haricots ! Où allons nous ?

Pauvre France...

you2

Gilbert, venez donc nous rejoindre sur ces thèmes.

Les Bazinoux et les Bazinettes vous attendent !

Gilbert Sorbier

Bonjour Laurent Bazin,
J'ai écouté Martin Hirsh, ça a l'air d'être un super mec. Sinon que dire de l'abbé Pierre, la même chose que de soeur Thérésa, je suppose.
Si j'étais aussi taquin que Côme, j'ajouterais: et idem pour quelqu'un que j'appréciais pour son extrème pudeur ....Saint Michel du parc Montsouris.

côme

You2, comme nous étions dans la citation ce matin je me permets celle-ci que je trouve fort à propos, signée La Rochefoucauld et qui ne date pas d'hier (!):

"La vertu n'irait pas si loin si la vanité ne lui tenait compagnie."

Gilbert Sorbier

D'après les commentaires de Laurent Bazin comme d'après ce que nous avons entendu sur "RIPO§TE", la fracture sociale et les enfants pauvres ne préoccupent guère notre duo de choc et j'ai bien peur que quelque soit l'élu, nous nous dirigions vers 5 années de descente aux enfers de plus.
Et........ Et......... Et........... comme dirait Lolo sur les guignols, la presse trouvant que finalement ça va pas si mal que ça(pour eux), ce n'est pas la peine de leur poser les questions qui font mal dont parlait justement Martin Hirsh.

you2

Vous dites, Gilbert "

"que quelque soit l'élu, nous nous dirigions vers 5 années de descente aux enfers de plus.
Et........ Et......... Et........... comme dirait Lolo sur les guignols, la presse trouvant que finalement ça va pas si mal que ça(pour eux), ce n'est pas la peine de leur poser les questions qui font mal dont parlait justement Martin "

Que dire de plus...

Une nouvelle fois je partage votre propos à 100 % !

J'ai bien peur que nous rebelotions pour 5 années de plus de descentes aux enfers, effectivement.... et là, si c'est le cas, c'est fini, il faudra 50 ans pour s'en sortir. Nous ne verrons peut-être pas une embellie de notre vivant, dans ce cas.

C'est bien parti pour, en tout cas ! Et la presse trouvant ça pas si mal pour eux, bah, ben, les autres, après tout, "on s'en fout", qu'ils se disent... Pas tous, j'espère...

Je suis étonné du nombre de personnes qui assistent à la dégringolade vertigineuse de la France, sans, finalement, réagir. Nous, simples citoyens,sommes bien impuissants, mais ceux qui ont la parole, qui peuvent la porter, la transmettre, la reporter, pourraient nous aider.

Parti comme c'est parti, je crois que les surprises seront immenses aux élections à venir, mais certainement pas dans le bon sens....
Nous sommes mal barrés...

@ Côme, n'hésitez pas à nous donner d'autres citations de cette qualité.

@ Gilbert,

Martin Hirsch est quelqu'un de très bien, je vous rejoins. Lui, au moins, il pensetaux citoyens dans la difficulté, et sincérement. Il est humain et on sent qu'il veut tout faire pour aider. Si seulement il pouvait être écouté et entendu, par nos politiques.

you2


Ce soir, au Franc Parler, l'invité c'est Fabien de San Nicolas, le président des jeunes de l'UMP. Ah bon ? Ah bon....

côme

Bha s'il est du même style que son homologue socialiste Razzye Hammadi ça va être super... C'est amusant de voir la fougue dans les yeux de ces jeunes militants. Ils me font penser à ces jeunes prof fraichement sortis de l'IUFM : prêts à croquer la vie à pleine dents, à bouger des montagnes...

Quelques temps et une primaire après l'oeil est moins pétillant, le discours plus alambiqué, l'émotion un peu endormie... Pauvre Razzye Hammadi :)

you2

"Pauvre Razzye Hammadi :)", bien d'accord avec vous, Côme, et sur l'ensemble de votre commentaire aussi.

Leur oeil est de moins en moins pétillant, en effet, au fil du temps...

you2

Quelle déception... Ce n'est pas Laurent Bazin au Franc Parler de ce soir avec Fabien de San Nicolas. C'est mieux quand c'est Laurent Bazin. Je préfère sa manière d'interviewer les invités, à celle de Nathalie Ianetta.

Gilbert Sorbier

Nathalie Ianetta s'améliore de jour en jour et même Mr Paoli ne peux pas rendre une interview intéressante si Fabien Desaint nique Olas!
Une fois de plus on attend de Mme Backe et de Mr Paoli que les vraies questions soient posées.
Si ça continue on va arriver en Avril sans qu'un seul journaliste ait eu les tripes pour dire: ALLEZ VOUS VRAIMENT la faire cette RUPTURE pour casser cette fiscalité socialement injuste et économiquement émasculante qui nous étrangle depuis 30 ans ? et surtout COMMENT allez vous la faire ! Répondez nous bordel !

côme

("une fiscalité émasculante".... ah bha alors ça c'est La formule de ce début de campagne:))

you2

Si je puis me permettre, je pense que Nathalie Ianetta y gagnerait à être un tout petit moins agressive dans sa manière de s'exprimer, notamment avec les invités politiques de droite. IL me semble qu'elle l'est un tout petit moins avec les invités de gauche et c'est un peu dommage. Les questions directes, c'est bien, mais le ton peut aussi être plus soft. A mon opinion, en tout cas.
Laurent et Nathalie forment un bon tandem, sinon, à iMatin.

you2


J'ai regardé "A sa place vous feriez quoi" présentée par Thomas Hugues. Pas mal cette émission. Un peu trop courte, mais bien.

syl

"Fabien Desaint nique Olas!". Amusant ! J'aime assez !

you2

Zen, Gilbert, restez zen... soufflez... respirez bien fort... relax... détendez vous... t-o-u-t v-a b-i-e-n.

Votre message est passé (avec lequel je suis assez d'accord, d'ailleurs) et il aura sûrement été bien réceptionné...

Cher Laurent,
il faut faire quelque chose, car Gilbert, eh ben, il n'en peut plus.... il craque, là... il veut de vraies questions de la part de Mme Bacquet et de Mr Paoli... C'est comme un service, qu'il vous demande là, Gilbert... question de vie ou de mort, même, enfin,presque...

J'abonde assez dans son sens et nous comptons sur vous pour en prendre bonne note, voire, faire passer...
Merci à vous.


Toréador

Pour en revenir au post...
"La vieillesse est un naufrage".

Pascal L.

Bah, moi je crois que les journalistes (enfin certains) habitent tout simplement sur une autre planète et qu'il faut bien que nous finissions par nous y résoudre.

Prenez l'émission économique de i>Télé hier (lundi), l'invité était Henri Giscard d'Estaing, un nom qui doit vous dire vaguement quelque chose à tous : voir sa bio dans Wikipedia, avec un parcours professionnel où l'on sent que comme beaucoup, il est monté à la force du poignet (mais en masturbant qui ? mystère et boule de gomme).

Bref, je passe sur les politesses d'usage à la Jean-Marc Sylvestre. On voit HGE se féliciter que le Club Med accueille déjà plus de 10.000 russes dans l'ensemble de ses clubs, et d'ici deux ans, le PDG prévoit que ce seront 100.000 chinois qui pourront être reçus par le "Club" !

Super ! Mais évidemment, les Français ne pourront pas profiter de cette manne financière (extraordinaire) car le Club, pour des raisons culturelles, a décidé de développer les structures capables d'accueillir les asiatiques dans des pays... asiatiques (également plus proches de chez eux dit-il).

Logique. Mais me direz-vous... Qu'est-ce qu'il reste pour nous les Français ? Ben le Club a quand même réussi l'exploit de "former" (si j'ai bien retenu le chiffre, car là il vaut mieux vous accrocher à votre siège !) 1000 (ou 10.000 ?) jeunes en quatre semaines dans un centre de formation nouvellement créé en France.

Il faudra que Monsieur HGE m'explique comment on "forme" 1000 personnes en 4 semaines dans un unique centre mais bon, je suppose que pour un collaborateur temporaire du Club (ben oui faut pas rêver non plus), la formation se résume à l'art de nettoyer une cuvette de chiottes sans eau de Javel ou de sourire au client avec un air benêt quand il vous demande pourquoi vous voulez absolument qu'il porte un collier de nouilles.

Pas un mot sur les créations d'emplois dans l'hexagone car rien n'est prévu : comme beaucoup de politiques, le PDG du Club Med préfère dire qu'il forme des wagons de "jeunes" (il les aime beaucoup ! ... mais pour des raisons que nous connaissons tous) mais il ne dit pas un mot sur les "vrais" recrutements, les recrutements effectifs en CDI.

Ce n'est un secret pour personne, il n'y a de toutes façons jamais de postes à pourvoir au Club Med en France (voir http://www.clubmedjobs.com/) : presque tous les collaborateurs recherchés doivent être disponibles et mobiles pour une période de 3 à 8 mois (écrit en toutes lettres sur le site Internet). Ensuite, touche "Eject". On prend des jeunes plus jeunes que les jeunes de l'année d'avant et tout roule.

Il faut dire que le Club doit financer un programme de construction très ambitieux, malgré des comptes dans le rouge pour encore au moins deux ans (c'est ce que dit HGE en tout cas) et déjà un milliard d'Euros d'actifs immobiliers dans le Monde.

Et... pendant toute l'émission, c'est un peu du même goût si je puis dire : HGE jongle avec les millions d'Euros (et avec les concepts fumeux) comme nous jonglons avec les grains de sable.

14 millions par ci, x millions par là, là tu vois on veut faire un truc plus sélect., là tu vois on vient de rénover tel Club pour tant de millions d'Euros, etc.

Les journalistes de i>Télé écoutent religieusement (on dirait que c'est le Pape qui parle !), éblouis par la valse des millions qui tourbillonnent sous leurs yeux. Ils sont, avec HGE, au moins aussi gentils (et inactifs) que Moati l'a été avec Ségolène : ils ne lui posent absolument AUCUNE question qui pourrait fâcher. Questions auxquelles le PDG serait sans doute bien incapable de répondre : combien de CDI chez vous, en France ? Combien de CDD en France ? Combien d'intérimaires ? Combien de Cadres ? Combien de "surpayés" ?

C'est clair, HGE s'en fout complètement. Il se fout de tout. Surtout de la France et des Français. Il plane à 30 millions d'années-lumière, là où il suffit d'être le fils d'un ancien Président pour présider soi-même aux destinées d'un groupe qui aurait sans doute autant d'intérêt pour lui s'il vendait de la charcuterie en tube ou des tenues design pour les condamnés à mort américains. Visiblement, les moteurs de HGE, c'est de briller en société, de parler milliard (ou millions) d'Euros, de parler de la Chine, de parler des jeunes Français que le Club Med aide à sortir de la merde... avant de les y replonger.

La France, c'est pas son truc à HGE. Ca se sent. Il a été, quand même, "obligé" de parler de la France (surtout des millions d'Euros investis dans la réfection de certains sites), mais on sent bien que pour lui l'avenir du Club Med est ailleurs depuis longtemps, loin, très loin, là où les gens qui fabriquent des nounours géants font des journées de 8 heures (en tout cas officiellement), cinq à six jours par semaine, pour un salaire de 100 Euros par mois (vu dans le JT du soir).

... Dommage qu'i>Télé se "sylvestrise". Non ?

Mais après tout, c'était une émission d'économie, et ce qu'il faut en retenir, c'est que l'économie, en 2006, pour un grand patron Français... n'est plus du tout une notion qui peut avoir un quelconque rapport avec la France. Une France qui est devenue un simple espace de collecte de fonds. De fonds que nul Français ne verra jamais, exceptées bien sûr les têtes "pensantes" du Club Med. Car même dans les clubs qui accueilleront des chinois, et même si HGE a habilement évité le sujet, il est évident que l'on va faire travailler une écrasante majorité de chinois.

On est loin du roman-photo, minable et pathétique, mis à disposition du bon peuple sur le site du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la "Vie Associative" !

http://www.jeunesse-sports.gouv.fr/accueil_5/actualites_200/bref_208/ministere-jeunesse-sports-vie-associative-club-mediterranee-se-mobilisent_1105.html

Dîtes, Monsieur Wen Jiabao (Premier Ministre de Chine), il reste de la place chez vous pour des Français qui auraient aimé pouvoir sauver leur pays de la pauvreté et de la famine ? Non ? ... On vient d'un pays de nuls ? Ah pardon, je ne voulais pas vous déranger.

Pascal L.

Si l'abbé Pierre a voulu sortir du classement des personnalités préférées des Français, il a du s'en féliciter en 2006, car l'Histoire nous enseigne que quand Zidane met un coup de boule à un joueur italien, les images font le tour du monde, mais quand un SDF Français meurt de froid dans Paris, l'histoire ne fait même pas le tour du quartier. Il est fûté l'abbé !

you2

Pascal, vous dites :

"Si l'abbé Pierre a voulu sortir du classement des personnalités préférées des Français, il a du s'en féliciter en 2006, car l'Histoire nous enseigne que quand Zidane met un coup de boule à un joueur italien, les images font le tour du monde, mais quand un SDF Français meurt de froid dans Paris, l'histoire ne fait même pas le tour du quartier."

Et bien, je ne peux rien ajouter de plus, mais seulement vous dire que je suis entièrement d'accord avec vous, Pascal.

Mais un SDF, n'est pas un... people... Ceci explique donc, cela...

you2

Pascal, vous dites :

"Bah, moi je crois que les journalistes (enfin certains) habitent tout simplement sur une autre planète et qu'il faut bien que nous finissions par nous y résoudre."

Sur ce point, je vous rejoins également, Pascal.

Et comme vous dites, "il faut bien que nous finissions par nous y résoudre" et c''est cela qui est très triste, regrettable, voire, dramatique... A notre niveau, nous sommes bien impuissants. Les médias ont un pouvoir, parfois, néfastes... Je préférerais qu'ils soient constructifs.

Je n'ai plus trop d'espoir, quant à moi, que cela change, et c'est la raison pour laquelle j'aime votre phrase "il faut bien que nous finissions par nous y résoudre"...

Gilbert Sorbier

Laurent Bazin, bonjour !
Pascal L.etroubadour,a encore fait fort hier soir, enfin plutôt tôt ce matin. Il représente merveilleusement ici la "France qui dit NON" depuis dix ans.
Là en ce moment vous parlez de G. Fenech qui veut protéger les enfants contre le lavage de cerveau des enfants contre les sectes. Amusant, aux USA on à la même approche avec les petites sectes et les grosses sectes avec + d'un milliards d'adeptes.
La vieille Europe est tellement engoncée dans ses idées reçues qu'un milliard d'enfants au cerveau liquéfié c'est bien, mais 50 enfants: c'est mal.
Les sectes d'un 1 milliard de "sous influence" a tous les droits pour bafouer et ridiculiser les droits de l'enfant (pédophilie, embrigadement) et surtout de la femme, décidemment l'age adulte de l'humanité n'est pas pour demain.
En ce moment l’inénarrable Nelly Olin vous parle sur I>télé, à défaut de Coluche……
Mais si……… Nelly Olin, la femme qu’a vu l’homme qu’a vu l’ours !
Juste avant vous parliez de la couverture médicale universelle et ça c’est une belle chose.
Bonne journée !

Gilbert Sorbier

Bonjour You2 !
A cette minute Laurent Bazin parle de la planète rouge.
La dame qu’a vu l’ours trouve ça très bien d’enlever le pain de la bouche de nos SDF pour payer des gens à rêver.
Depuis que Stephen Hawkins à avoué s’être trompé sur ses « wormholes » permettant de passer d’un Univers à l’autre, les voyages spatiaux sont retournés à leur rôle exclusif de fiction, et franchement quand la maison s’enfonce dans le sol on doit d’abord solidifier les fondations avant de s’occuper des petits hommes verts.

you2

Bonjour Cher Laurent,

Heureux de vous voir ce matin, comme vous étiez absent hier soir au Franc parler.

Bonne journée à vous !

@ Pascal :

Je partage votre point de vue, comme je vous le disais précedemment, sur certains journalistes (pas tous, comme vous le dites et fort heureusement) et suis d'accord avec vos propos.

Comment voulez vous qu'ils posent des questions de fond, quand parfois (bien souvent), ils ont une méconnaissance totale du sujet .... Personne n'a la science infuse, certes, mais cela fait un peu partie de leur job, tout du moins, de s'informer, ou de faire des recherches, pour être à même de poser telle ou telle question.

D'autre part, vous dites qu'ils vivent sur une autre planète.

C'est vrai. Pareil, ne généralisons pas, il en reste un tout petit peu, mais vraiment, un tout petit peu, dans ce monde médiatique, qui n'habitent pas cette planète "étrange" et nous nous en réjouissons.

Je me dis souvent qu'ils ne peuvent rien comprendre au fonctionnement d'une structure, ou pas grand chose en tout cas (toujours pareil,sauf exceptions, car il y en a), car ils ignorent les difficultés à trouver un client, à démarcher un client potentiel, à garder un client, à négocier des prix avec un fournisseur, à trouver de nouveaux marchés, etc.

Par ailleurs, le métier de journaliste s'est légèrement fonctionnarisé et avez vous déjà vu un fonctionnaire comprendre quelque chose au fonctionnnement d'une société, pour les mêmes raisons que celles précitées.

Quant aux plans sociaux, aux chiffres d'affaires à faire, aux objectifs à atteindre, croyez vous que cela leur dit quelque chose ?

Un monde à part, donc, que celui des médias.

Il faut voir ( et parfois, c'est même risible) comment ils s'affolent (telles des fourmis dans une fourmilière) quand leur "milieu" est un peu perturbé.

Prenons comme exemple "libération" et le plan social de ce quotidien. Un moment j'ai cru que la 3ème guerre mondiale été déclarée, tellement les médias en parlaient. Affolement général !

Alors que nous, petit citoyen, tout moyen, moyen, tout petit petit, nous connaissons cela tous les jours, et le vivons quotidiennenemtn, mais eux, les journalistes et les médias (je n esais pas si vous l'avez remarqué) s'en fichent...

A mon avis, rien ne va changer et je le regrette.

Ils se sentent trop bien comme cela...

Quelqu'un a écrit récemment, que les journalistes faisaient désormais partie des "élites".
J'en viens à me demander s'il n'a pas raison (réf. dernier numéro du magazine "Médias").

you2

Bonjour Gilbert !

Mais la dame, qui a vu l'homme, qui a vu l'homme, qui a vu l'homme, qui a vu l'ours, a toujours été... comment dire... plutôt à côté de la plaque ou... dirons nous... elle marche toujours un peu à côté de ses baskets... Nike ou Adidas, je ne sais pas.

A+

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Sondage

  • Pour qui voteriez-vous
    si la Présidentielle se déroulait demain ?
    François BAYROU
    Olivier BESANCENOT
    Marie-Georges BUFFET
    Jacques CHIRAC
    Philippe DE VILLIERS
    Nicolas DUPONT AIGNAN
    Nicolas HULOT
    Jean-Marie LE PEN
    Ségolène ROYAL
    Nicolas SARKOZY
    Dominique VOYNET
    Autre candidat...



    Résultats des votes »

A propos

  • Parce que l'actualité ne s'arrête jamais, je vous propose de partager ici mes commentaires, de réagir aux infos glanées "off" et surtout de débattre ensemble, sans tabou.

    Langue de bois interdite, coups de gueules bienvenus...

L'auteur

  • A 40 ans, je co-anime depuis deux ans la matinale d'i>TELE aux cotés de Nathalie Iannetta.

    Avant de rejoindre le groupe CANAL+, je présentais le 18/20 d'Europe 1 et "Question d'actu" sur LCI. Ancien correspondant de TF1 à Washington et à Jerusalem, j'ai commencé ma carrière par le reportage.