« Copé et le "bocal" | Accueil | "Tous pourris" ? »

mercredi 22 novembre 2006

Commentaires

Gilbert Sorbier

Laurent BAZIN,
Marc Lambron a le charisme d'un lave-vaiselle, mais son analyse n'est pas dénuée d'intéret. Il a en tous cas mis le doigt sur une vérité primale: Des millions de socialistes avaient honte de la nomenklatura PS qui règnait sur la LUNE du bobo-caviardisme parisien.
Les socialistes simples qui croient simplement à la SOLIDARITE comme de simples provinciaux ont repris la main.
Les gens simples n'ont pas besoin des psys, et dans le marais Poitevin, l'été il y a un couple entrain de copuler sous chaque meule de foin.......... alors envapée sous un kilim.... c'est bon pour décoincer les sexualités des petits bourgeois complexés.

Bon, j'ai bien rigolé, mais en fait je ne suis pas très friand des nouvelles du surmoi du personnel politique et ne pas connaître les perversions intimes de SEGO et SARKO et les raisons psychologiques qui les ont induites, ne m'empêchent pas de dormir.

Solidairenssome

A propos des tabous du caviardisme à paillettes, y'en avait hier chez Samuel Etienne un beau représentant, un caviardeux-pailletard de première en la personne de Sylvain Bormeau, avec toutes les tares de ses coreligionnaires: lunettes roses, cerveau bloqué, colleur d'étiquette, langue de bois et politiquement correct. Ségolène ROYAL n'a pas encore complètement viré sa cutie et s'est crue obligé de comdamner George Frèche. Frèche avait tenu des propos indignes sur les Harkis, mais là, comme l'a dit Philippe VAL, il n'a fait que dire ce que tout le monde voit: Il y a 9 noirs en l'équipe de France, ils jouent mieux que les blancs ET c'est plus que la moyenne de la représentation nationale. C'est de la discrimination positive ! Ségolène à encore des progrès à faire pour comprendre le peuple.

Pascal L.

L'absence (apparente) de complexes de Ségolène n'est pas un sujet de réflexion qui m'empêchera de dormir, le fait qu'elle semble plutôt limitée intellectuellement me paraît légèrement plus inquiétant... Tout aussi inquiétant est l'aveuglement de toutes celles et de tous ceux qui n'ont rien noté de la récente "métamorphose de Ségolène", qui ne met plus un talon dehors sans arborer un maquillage digne d'une pub. L'Oréal, qui réfléchit maintenant avant de parler (il était temps), qui finalement commence déjà à faire plus que le jeu des éléphants qu'elle voulait distancer. Ségolène, pas de complexes ? Et ta soeur !

Anonyme

... c'est vrai qu'il ne faut pas être complexée pour jouer le jeu d'une course à l'investiture contre un assassin d'hémophiles lâche et pleurnichard ("responsable mais pas coupable"), et un moraliste qui est aussi, accessoirement, un avocat véreux spécialiste du détournement de fonds !

Pabrantes

Si l'un de vous peu expliquer aux autres ce que "Anonyme" a voulu dire. Moi je n'y comprends rien!

Et à l'occasion si on décidait que les posts sans nom n'ont plus lieu d'être.
Prennez 30" pour lire les commentaires sur ce sujet sur mon Blog.

Gilbert Sorbier

Bjr. Laurent Bazin, Nos interlocuteurs ne font pas tous dans la dentelle, et les jugements de valeurs planent au raz des fraisiers. Courage et persévérance sont les 2 mamelles du créateur de blog, restez Zen!
A bientôt

Pascal L.

Anonyme fait sans doute référence au scandale du sang contaminé (voir Google, voir aussi peut-être un très bon résumé de toute l'affaire dans Wikipedia) dans lequel Laurent Fabius a joué un rôle majeur, et à la manière dont ce dernier a géré la crise, inventant à l'époque une notion nouvelle de "responsabilité" mais de "non-culpabilité". Un comportement que certains, sans doute à juste titre, ont trouvé honteux et méprisable, et qui je pense entâchera à jamais son image d'homme politique (un autre homme politique célèbre a d'ailleurs mis fin à ses jours pour beaucoup moins que çà). Quant à l'avocat moraliste, il s'agit probablement de DSK, impliqué notamment dans une affaire de faux et usage de faux (MNEF, on peut aussi trouver des infos dans Google et ailleurs) et souvent cité dans des affaires de financement occulte du P.S. Dans les deux cas, il convient de préciser que les ex-Ministres ont été blanchis (on peut dire aussi que leur culpabilité n'a pas pu être établie). A mon niveau, je trouve plutôt salutaire de remuer un peu "ce passé-là aussi" à la veille d'une échéance présidentielle, car dans les deux cas de figure, on peut dire qu'un Ministre de premier plan (et candidat à l'investiture en 2006 !), s'est fait prendre "la main dans le sac" : Fabius pour une légèreté et un manque de clairvoyance inadmissibles de la part d'un Premier Ministre (sans parler de sa gestion de "l'après", ni des nombreuses personnalités politiques impliquées directement par le biais de sociétés-écrans, filiales du FNTS, et qui n'ont jamais été inquiétées), et Strauss-Kahn pour une série de faits avérés, et plus que suspects, qui auraient sans doute valu à n'importe quel citoyen lambda d'être envoyé immédiatement en détention préventive. Dieu soit loué, nos femmes et nos hommes politiques sont largement au-dessus des lois, et même lorsqu'ils paraissent visiblement coupables des pires exactions, ils nous apprennent eux-mêmes qu'ils ne le sont finalement pas, avant de voir cette touchante innocence confirmée... par la justice elle-même ! Le Président en exercice, son prédécesseur, ainsi que de nombreux Ministres ou anciens Ministres, députés et sénateurs de droite comme de gauche, ont tous bénéficié des mêmes largesses. C'est peut-être ce qui explique le mieux le mystère Ségolène à l'heure actuelle : vraisemblablement, on n'a pas encore trouvé d'histoire aussi croustillante dans laquelle Ségo aurait trempé ses talons. Mais... jusqu'à quand ? Dans le même ordre d'idées, on peut se demander si Ségolène paraîtra toujours aussi sympathique aux yeux du peuple Français si, après son éventuelle élection, elle choisit de s'entourer de vieux routiers du P.S. dont certains auraient pu (ou dû ?) apprécier l'hospitalité légendaire de la France... au fond d'une cellule.

Solidairenssome

Pascal L.
Je crois que Pabrantes plaisantait quand il disait: je ne pige rien à ce que dit "anonyme". Et personnellement je reproche plus à FABIUS sa non-gestion des problêmes concrets en tant que 1er sinistre, que sa "responsabilité non coupable" dans l'affaire du sang. Quand à l'éventuelle future culpabilité de Mme ROYAL dans une "affaire à découvrir", là vous vous dénoncez vous même comme étant tombé aussi bas que ceux que vous critiquez.
En politique française la corruption la plus dégueulasse, tout le monde sait ou elle se trouve et peut vous donner les noms des délinquants comdamnés célèbres, ils sont à 95% dans le même camp et il n'est même pas besoin de dire lequel tellement c'est de notoriété publique !

Pascal L.

La non-gestion des problèmes concrets par un homme politique est une chose à laquelle nous sommes habitués depuis longtemps, mais ses conséquences sont quand même, en général, moins dramatiques que celles de l'affaire du sang contaminé. Quant à votre commentaire sur un camp qui serait "plus" corrompu que l'autre, je vous en laisse l'entière responsabilité. Faire le comptage des mafieux (ou des idiots) de droite "ou" de gauche n'est pas un sujet qui me passionne, d'abord parce que je n'ai déjà pas assez de doigts pour les compter, ensuite parce que je n'ai pas un nouveau doigt qui pousse tous les jours !

Ce que je trouve très grave et très préoccupant, c'est qu'à droite comme à gauche, on est visiblement incapable, et surtout pas désireux, de se débarrasser de ces poids morts, de ces tristes personnages qui sont une honte pour notre pays et qui ternissent l'image de l'ensemble de la classe politique, dans laquelle c'est l'homme "honnête et travailleur" qui est devenu une exception !

Et même quand on le rencontre cet homme-là, rien ne permet vraiment de le distinguer du mafieux ou du fainéant de base qui se vautre sur les bancs de l'Assemblée ou qui rigole dans les couloirs du Sénat.

Ségolène ou Nicolas sont-ils des mafieux ou des idiots ? On s'en fout. Ségolène ou Nicolas ont-ils choisi leur camp ? Oui, ça au moins c'est sûr, l'un comme l'autre ils font partie depuis longtemps des gens qui savent mais qui ne parlent pas et qui ne font rien. C'est pourquoi aucun des deux ne mérite d'être Président : voter pour Ségolène ou pour Nicolas, ce serait comme demander à un troupeau de cochons de faire le ménage chez vous ! Et je comprends tout à fait le commentaire d'Anonyme lorsqu'il remarque que Ségolène s'est "prêtée au jeu d'une course à l'investiture contre X et Y" : beaucoup de lecteurs de Voici y voient une grande chance pour notre pays, moi j'y vois la compromission très inquiétante d'une candidate noyée dans un système qui évoque plus la Cosa Nostra que la démocratie, et cet avis n'engage que moi mais Ségolène n'est pas sortie grandie d'une telle mascarade. Mais bon... Je lui reconnais quand même le droit d'exister et de faire son show, en faisant toutefois remarquer que Ségolène N'EST PAS Laura Ingalls, et que ses mauvaises fréquentations ternissent un peu, c'est le moins que l'on puisse dire, l'image réductrice de la gentille provinciale "qui détonne" et qui, telle Marianne, ne peut que sortir la France du bourbier (ou de la bouse c'est comme on veut). Ouais. Ségolène elle me sort un peu par les narines, mais seulement quand je suis énervé. Le reste du temps elle ne m'intéresse pas vraiment. Elle sonne trop creux pour remplir quoique ce soit. Mais je ne lui souhaite pas de mal pour autant, et mon intention n'était pas de dire que j'attends la révélation d'une affaire dans laquelle elle serait impliquée, mais que je la redoute, et que je ne serais pas étonné si cela devait se produire. Car aussi bien à gauche qu'à droite, le vrai travail des hommes politiques se complexifie un peu plus à chaque échéance électorale. En 2006, ils ont du ajouter une nouvelle corde à leur arc. Pour émerger du panier de crabes (le bocal selon Copé), il faut savoir frapper violemment sous la ceinture (ce qui est interdit par l'arbitre), puis se retourner immédiatement et mettre dans les poches en prenant un air détaché. Ensuite... il convient de s'étonner du résultat avec tout le monde : "ben qu'est-ce que t'as ? T'as mal au ventre ? Ne me dis pas qu'on t'a frappé ?!". C'est arrivé à d'autres et cela pourrait bien arriver à Ségolène.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Sondage

  • Pour qui voteriez-vous
    si la Présidentielle se déroulait demain ?
    François BAYROU
    Olivier BESANCENOT
    Marie-Georges BUFFET
    Jacques CHIRAC
    Philippe DE VILLIERS
    Nicolas DUPONT AIGNAN
    Nicolas HULOT
    Jean-Marie LE PEN
    Ségolène ROYAL
    Nicolas SARKOZY
    Dominique VOYNET
    Autre candidat...



    Résultats des votes »

A propos

  • Parce que l'actualité ne s'arrête jamais, je vous propose de partager ici mes commentaires, de réagir aux infos glanées "off" et surtout de débattre ensemble, sans tabou.

    Langue de bois interdite, coups de gueules bienvenus...

L'auteur

  • A 40 ans, je co-anime depuis deux ans la matinale d'i>TELE aux cotés de Nathalie Iannetta.

    Avant de rejoindre le groupe CANAL+, je présentais le 18/20 d'Europe 1 et "Question d'actu" sur LCI. Ancien correspondant de TF1 à Washington et à Jerusalem, j'ai commencé ma carrière par le reportage.